Définir une vision commune de l’avenir du secteur de l’alimentation, c’est dessiner la future politique bioalimentaire du Québec.

Le secteur de l’alimentation est en pleine mutation. Une vision renouvelée est donc nécessaire, compte tenu :

  • des attentes et des besoins des consommateurs
  • de l’offre de produits alimentaires
  • des conditions de production
  • de la concurrence sur les marchés d’ici et d’ailleurs.

Ce vent de changement pousse les acteurs du domaine alimentaire à accroître leur productivité et à miser sur l’innovation en vue de demeurer compétitifs. Pour y arriver, ils doivent s’entendre sur des objectifs communs et travailler de concert avec les consommateurs qui détiennent le pouvoir d’achat.

C’est ici que le Sommet sur l’alimentation entre en jeu.

Objectif

icon-cible

du sommet

Créer un forum dynamique réunissant les partenaires en vue de doter le Québec d’une politique bioalimentaire.

La future politique guidera le développement d’une industrie bioalimentaire prospère et à l’écoute des demandes et des attentes des consommateurs.

C’est pour cette raison que les consommateurs pourront prendre part aux discussions en laissant leur empreinte dans ce site Web.

Accorder aux consommateurs une voix au cœur des discussions

Pour la première fois, la démarche proposée en vue de doter le Québec d’une politique bioalimentaire fera une place importante à ceux à qui sont destinés les produits alimentaires, à savoir : les consommateurs. Par leurs décisions d’achat, ils exercent une influence déterminante sur le développement futur du secteur.

Mieux informés, plus sensibles à leur santé, soucieux de l’environnement et de la qualité des produits, ils sont plus que jamais des acteurs incontournables. Ils seront donc consultés à l’occasion du Sommet sur l’alimentation et au cours des trois rencontres qui le précéderont.

Une vaste consultation. Un lieu privilégié d’échanges d’idées.
Au cœur de la démarche : le consommateur.

Pour mettre la table : trois rencontres préparatoires

Pour susciter les débats et les discussions, le Sommet sera précédé de trois rencontres préparatoires qui s’articuleront autour des thèmes suivants :

  • Rencontre 1 : À l’écoute des consommateurs d’aujourd’hui et de demain
  • Rencontre 2 : Développement du potentiel de l’industrie alimentaire québécoise sur les marchés d’ici et d’ailleurs
  • Rencontre 3 : Perspectives d’avenir pour les entrepreneurs agricoles et les pêcheurs

Tout au long de cette démarche seront réunis autour d’une même table les représentants des consommateurs et des secteurs du bioalimentaire :

  • transformateurs
  • distributeurs
  • restaurateurs
  • entrepreneurs agricoles
  • pêcheurs
  • représentants de différents domaines d’activité (santé, environnement, économie, municipal, etc.)
  • représentants d’établissements d’enseignement
  • groupes ou organisations touchés par les enjeux alimentaires.

Ces rencontres rassembleront les grandes organisations ainsi que celles de plus petite taille. Plus de 150 personnes y prendront part, dont près d’une centaine de participants, ainsi que des observateurs, des représentants gouvernementaux et des membres des médias.

Chaque rencontre préparatoire se tiendra sur une journée. Le programme des rencontres se répartira comme suit :

  • Panel

    Le panel présentera les nouvelles tendances au Québec et ailleurs, dressera des perspectives d’avenir et donnera lieu à un échange entre des experts et les participants.

  • Ateliers

    Les ateliers ont pour objet d’approfondir certains thèmes précis en groupes restreints.

  • Table ronde

    Les rencontres se concluront par une table ronde qui mettra en commun le travail effectué au cours de la journée.

Image du survol de la démarche du Sommet sur l'alimentationSommet sur l’alimentation – Survol de la démarche (PDF, 234 ko)
(Version anglaise disponible sur demande)

Première rencontre

Thème : À l’écoute des consommateurs d’aujourd’hui et de demain

Conférencier d’honneur de la première rencontre Ricardo Larrivée, chef, animateur et entrepreneur. Conférencier d’honneur de le première rencontre.
Ricardo Larrivée, chef, animateur et entrepreneur.

Les consommateurs sont de plus en plus enclins à acheter des produits locaux. Leurs exigences envers les entrepreneurs agricoles et bioalimentaires du Québec sont donc croissantes. Ils ont des attentes très précises quant aux produits qu’ils consomment, notamment en ce qui a trait :

  • à la qualité
  • aux prix
  • à la provenance.

Certains sujets les préoccupent particulièrement :

  • la hausse du prix des aliments
  • la saine alimentation
  • le droit de savoir du consommateur
  • le bien-être animal
  • l’utilisation des pesticides
  • les changements climatiques
  • la traçabilité des produits alimentaires.

Au programme de la rencontre

1Satisfaire des consommateurs aux préférences variées

  • Le choix des aliments : pas seulement une question de prix
  • L’évolution des comportements alimentaires
  • Un engouement pour la gastronomie
  • Une hausse d’intérêt pour les produits d’ici
  • L’agrotourisme
  • Le tourisme gourmand
  • La popularité du bio
  • Le souci de l’environnement
  • L’éthique jusque dans l’assiette

2Répondre aux demandes des consommateurs à l’égard de la santé

  • La quête d’aliments bons pour la santé
  • Le paradoxe de la saine alimentation
  • La qualité nutritionnelle des aliments transformés
  • La prévention des toxi-infections alimentaires
  • Les résidus de pesticides et d’antibiotiques
  • Une hausse des allergies et des intolérances alimentaires

3Maintenir et renforcer la confiance des consommateurs

  • À la recherche d’une information fiable
  • L’étiquetage et les OGM
  • La compréhension de l’étiquette
  • Les appellations réservées et les termes valorisants
  • La confiance à l’égard de la salubrité des aliments
  • La réciprocité des normes
  • Les compétences gouvernementales
  • La traçabilité

Image du programme de la rencontre 1Programme de la journée (PDF, 726 ko)

Image du cahier thématiqueCahier thématique 1 – À l’écoute des consommateurs d’aujourd’hui et de demain (PDF, 1,6 Mo)

Voir les vidéos et photos de la rencontre

Deuxième rencontre

Thème : Développement du potentiel de l’industrie alimentaire québécoise sur les marchés d’ici et d’ailleurs

De la terre et de la mer vers l’assiette, les aliments se transforment et parcourent tout un circuit pour se rendre jusqu’aux consommateurs. Ils voyagent parfois même bien au-delà de notre territoire.

Après avoir pris connaissance des attentes des consommateurs, tournons-nous vers l’industrie alimentaire formée de transformateurs, de distributeurs, de détaillants et de restaurateurs. Les objectifs :

  • comprendre les défis et les potentiels de l’industrie alimentaire
  • cerner des pistes de développement
  • cibler des leviers pour une industrie prospère et à l’écoute des attentes des consommateurs.

Conférenciers d’honneur de la deuxième rencontre

Alain Chalifoux, président de la Laiterie Chalifoux. Conférencier d’honneur de le deuxième rencontre.
Alain Chalifoux, président de la Laiterie Chalifoux.
Mélanie Chalifoux, directrice de la planification de la Laiterie Chalifoux. Conférencier d’honneur de le deuxième rencontre.
Mélanie Chalifoux, directrice de la planification de la Laiterie Chalifoux.

Au programme de la rencontre

1Accéder aux marchés

  • Diversité des commerces de détail et importance des grandes chaînes
  • Accès aux grandes chaînes : concurrence vive et exigences accrues
  • Restauration : les services rapides prennent de l’expansion
  • Institutions : un marché à apprivoiser
  • Plus grande proximité entre les entrepreneurs et les consommateurs
  • Émergence du commerce alimentaire en ligne
  • Conquérir les marchés d’ailleurs
  • Tirer parti des accords commerciaux

2Se différencier et tirer parti des potentiels

  • Saisir les occasions sur les marchés d’ailleurs
  • Mieux identifier les produits du Québec
  • Différencier le Québec bioalimentaire
  • Miser sur la valeur nutritive des aliments
  • Conservation et emballage des aliments : innover par la recherche
  • Biologique : un secteur à développer
  • Se démarquer par sa contribution à la société et à l’environnement
  • Se différencier par la mise en valeur de ses origines

3Renforcer la compétitivité de la transformation alimentaire

  • Une industrie diversifiée et présente dans les régions
  • Une croissance orientée vers le monde
  • Innover, clé maîtresse de la compétitivité
  • Immobilisations : en progression
  • Main-d’œuvre : un enjeu stratégique
  • Relève entrepreneuriale : préparer l’avenir

Image du cahier thématiqueProgramme de la journée (PDF, 726 ko)

Image du cahier thématiqueCahier thématique 2 – Développement du potentiel de l’industrie alimentaire québécoise sur les marchés d’ici et d’ailleurs (PDF, 7,5 Mo)

Voir les vidéos et photos de la rencontre

Troisième rencontre

Thème : Perspectives d’avenir pour les entrepreneurs agricoles et les pêcheurs

Au programme de la rencontre

1Avoir des entreprises de production compétitives et durables

2Miser sur les synergies de développement des secteurs

3Préserver et valoriser les ressources du territoire et des régions

Autres détails à venir.

Conférencier d’honneur de la troisième rencontre M. Claude Lafleur
M. Claude Lafleur, agroéconomiste et gestionnaire, ancien chef de la direction de La Coop fédérée de 2005 à 2014, chef actuel de la direction d’IFFCO.

Calendrier

Octobre 2016

Première rencontre : À l’écoute des consommateurs d’aujourd’hui et de demain

Février 2017

Deuxième rencontre : Développement du potentiel de l’industrie alimentaire québécoise sur les marchés d’ici et d’ailleurs

Mai 2017

Troisième rencontre : Perspectives d’avenir pour les entrepreneurs agricoles et les pêcheurs

Novembre 2017

Sommet sur l’alimentation

Printemps 2018

Politique bioalimentaire